Magnifique Week end sur le thème du fort du Janus sur la ligne Maginot, entre la France et l’Italie.

Deux jours de partage avec l’association du fort du Janus, le collectif Zone libre et la commune de Montgenèvre, à la découverte du Patrimoine militaire de la ligne Maginot.

Retour sur ce week-end de fin juillet 2022, où la commune de Montgenèvre fête le fort du Janus, dans les Hautes Alpes.

Le fort du Janus, ouvrage de la ligne Maginot, est situé au-dessus du col du Montgenèvre, à 2565 mètres d’altitude, face au fort du Chaberton et l’Italie. Il fait partie de la ceinture, de fortifications, qui protégeaient les accès vers la France et la ville de Briançon

Apres les magnifiques journées du patrimoine de Montgenèvre, en 2021 et la visite du fort du Janus, je vous propose aujourd’hui tout un Week-end sur le thème des fortifications de la seconde guerre mondiale, avec la visite du fort du Janus accompagnée par les bénévoles de l’association fort du Janus et les reconstitueurs. Cette journée est complétée avec la visite du fort Maginot du Gondran E.

Visites guidées du Fort Janus, musique et repas avec les reconstitutions sont au programme

Préparation et équipement avec les reconstitueurs
du collectif Zone libre

Samedi matin, je débute ma journée avec les reconstitueurs Justin, Remy, Nicolas, David du 72BAF et Rudy du collectif Zone libre. Cette jeune équipe de passionnés, arrive directement de Moselle afin d’animer ce tout premier évènement sur le thème de la ligne Maginot avec le Fort du Janus. Les bénévoles de l’association organisent et accompagnent les visites du fort alors que les reconstitueurs nous présentent ce qu’était la vie des soldats d’infanterie durant cette période.

J’ai la chance de pouvoir assister à la transformation et de ces jeunes bénévoles qui s’équipent avec les tenues des soldats de cette époque et cela, dans les moindres détails…. Des dessous en coton, aux pantalons de laine, auxquels on ajoute des chaussettes en laine et des sortes de guêtres en fonction du corps des armées.

Puis les lourds manteaux de laine sont ajustés en fonction de la tenue, et enfin vient les armes et le paquetage qui se compose de tout le nécessaire pour un bivouac, avec toile de tente, pelle, hache, popotte, gourde, jumelles, piolet et le béret des armées, car pour ces montagnards, le casque n’est pas obligatoire lors des déplacements en montagne.

Un kit de couture authentique est sorti, afin d’ajuster des écussons, et voilà nos reconstitueurs prêts pour la journée. L’équipement est complété par des chaussures cloutées et les voilà enfin partis pour la montée au fort du Janus. Chacun a un équipement allant de 15 à 25 kilos qu’il devra monter jusqu’au sommet du Janus.

Montée à pied au fort du Janus, en partant de Montgenèvre

Une petite halte à la fontaine de Montgenèvre va permettre de faire le plein d’eau, avant d’attaquer cette montée d’environ 700 mètres de dénivelé, pour atteindre le fort à 2565 mètres.

Depuis Montgenèvre, ils parcourent la montée à pied et en costume d’époque, avec tout l’équipement des soldats. Avec la chaleur actuelle, la montée s’avère difficile, les sangles en cuir des vieux sacs, cisaillent les épaules de nos courageux reconstitueurs et les vêtements en laines sont chauds et lourds et ne sont pas des plus adaptés… et enfin, les vielles chaussures, même si elles restent confortables, n’absorbent pas la dureté du terrain.

Arrivés au col, sous le sommet des Anges, c’est la pause qui est tellement méritée ! Pour cette occasion, l’office du tourisme et la mairie de Montgenèvre, ont organisé le repas de midi au col pour ceux qui s’étaient inscrit aux activités et visites guidée de la journée.

Déjeuner et animation musicale au fort du Janus

Un groupe de musique traditionnelle, venant d’Italie, est aussi là pour nous transporter dans cette période des années 40, et les vieux instruments jouent des mélodies oubliées.

Le collectif zone libre expose son matériel de montagne d’époque, avec des skis, raquettes, crampons… En attendant que nos jeunes reconstitueurs reprennent des forces avec un quart de rouge, pendant que leurs armes sont au repos !

Ces personnes sont passionnées et nous permettent de revivre dans les moindres détails, la période des années 1940, aussi bien avec des tenues militaires, que civiles, mais aussi avec les équipements alpins de l’époque.

Pour digérer, nous assistons à une démonstration de marche militaire et c’est le moment de repartir pour rejoindre le fort Janus, afin d’animer les visites avec les guides bénévoles de l’association fort Janus qui racontent l’histoire de cette fortification unique en France.

Cette dernière montée, permet d’avoir un magnifique point de vue aussi bien sur le sommet du Chaberton, puis sur les forts de Gondran et de l’Infernet, sur les positions de la Lausette et de la Grande Maye mais aussi sur le fort de Lenlon et de l’Olive dominant la vallée de Névache.

Les visites des entrailles du fort du Janus

Pour la visite complète du fort, vous pouvez consulter l’article du Janus sur ce lien.

Cet après-midi, de nombreuses familles sont au rdv, venant de France, mais aussi d’Italie ou d’Angleterre, et les enfants ont de nombreuses interrogations sur la vie de l’équipage du Janus. Puis, arrivent quelques militaires de la base de Gondran, qui désirent eux-aussi découvrir l’intérieur du mythique fort du Janus.

La galerie du fort est glaciale…. Et tous les visiteurs qui sortent, sont un peu perdus de retrouver la réalité de l’extérieur….

Puis la porte à bascule se referme en fin de journée pour que chacun se repose, guides, bénévoles et reconstitueurs. Les chaussures de ces derniers ont souffert de cette longue marche sur des rochers bouillants… certaines semelles ont rendu l’âme et de nombreux clous sont restés sur les chemins !

Pot d’accueil sur le parvis de Montgenèvre, en musique avec les italiens

De retour à Montgenèvre, les reconstitueurs sont conviés au pot d’accueil de l’office de Tourisme, afin de rencontrer de nouveaux vacanciers, et de répondre aux questions concernant les équipements et armements. La fatigue et la chaleur se font sentir et tout le monde attend le repos bien mérité.

Un dimanche sur le thème des fortifications de la ligne Maginot dans les Alpes

Tout le dimanche, l’association fort du Janus, propose des visites guidées, permettant à de nombreux curieux, familles et amateurs d’histoire, de découvrir les entrailles de l’immense fort souterrain du Janus, qui a conservé aussi bien les aménagements de l’époque, que du mobilier et une partie de son armement. Nos musiciens sont aussi au RDV, directement à l’entrée du fort pour animer ce lieu historique.

Si vous aussi, vous désirez découvrir le fort du Janus, il est ouvert aux visites guidées, tous les jeudis de l’été, jusqu’au 25 aout. Vous pouvez contactez l’Office de tourisme de Montgenèvre pour les réservations.

Actualités
270 vues
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Vous aimerez aussi