Jouve de Gloire – L’Équipe

  1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Jouve de Gloire – L’Équipe

Richard Jouve, vainqueur du sprint classique à Falun, s’adjuge le premier globe de l’histoire du ski de fond français

Vainqueur de la finale du sprint classique à Falun (Suède) ce vendredi, Richard Jouve remporte du même coup le petit globe de cristal de la discipline. Du jamais-vu dans l’histoire du ski de fond tricolore.

Richard Jouve en action lors des Jeux de Pékin. (F. Seguin/L'Équipe)

Une semaine après sa première victoire en Coupe du monde, lors du sprint classique de Drammen (Norvège), Richard Jouve a récidivé ce vendredi à Falun (Suède), ce qui lui permet du même coup de s’adjuger le petit globe de la discipline. Une performance inédite dans l’histoire du ski de fond tricolore.

Jouve, médaillé de bronze sur le relais des Jeux de Pékin avec Maurice Manificat, Hugo Lapalus et Clément Parisse, avait impérativement besoin des 100 pts de la victoire pour coiffer sur le fil au classement le Norvégien Johannes Klaebo, d’ores et déjà vainqueur du gros globe et leader sur le sprint avec 95 pts d’avance avant cette dernière manche mais absent en cette fin de saison après avoir contracté le Covid dans la foulée des Jeux. À noter que de nombreux Norvégiens et Russes étaient également absents. En finale, ce vendredi, Richard Jouve a devancé le Finlandais Joni Maki (+0,4) tandis que son compatriote Lucas Chanavat a complété le podium (+0,5).

Jouve, 27 ans, s’était fait peur en quarts de finale où il avait failli chuter en se prenant les skis dans un des plots bleus qui délimitaient la piste. Sa démonstration en finale a été exemplaire. Dès le début, Jouve a pris la tête de la course et ne devait plus la lâcher, n’étant jamais menacé dans la dernière ligne droite par ses dauphins du jour, le Finlandais Jona Maki et le Français Lucas Chanavat.

Manifestement ému à l’arrivée, les larmes aux yeux, Jouve remonta ensuite la ligne droite pour tomber dans les bras de son coach Cyril Burdet. « Je suis vraiment très fier de moi, de l’équipe, c’est incroyable, devait déclarer le Français au micro d’Eurosport. La saison a été fantastique pour moi avec ces deux victoires en coupe du monde. »

Ce petit Globe de Cristal vient consoler Jouve après sa déception des Jeux Olympiques de Pékin où il avait été éliminé en demi-finale du sprint, quelques jours avant d’aller décrocher le bronze avec ses coéquipiers lors du 4×10 km. Une deuxième médaille olympique pour le Français qui avait déjà décroché le bronze lors du team sprint quatre ans auparavant à Pyeongchang (Corée du Sud) avec Maurice Manificat.

Ce succès de Falun intervient quelques jours après une première victoire en coupe du monde obtenue à Drammen. Un bonheur n’arrivant jamais seul, Lucas Chanavat termine pour sa part troisième du classement final de la coupe du monde du sprint.

Actualités
444 vues
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Vous aimerez aussi

Menu